Le Shang Han Lun (伤寒论 -Traité des blessures dues au froid) et le Jin Gui Yao Lüe (金贵要略 - Précis du coffre d'or)

 

 

Écrit par Zhang Zhongjing (张仲景) durant la dynastie des Han Orientaux (150-219 ap.J.-C.), le Shang Han Za Bing Lun fut perdu, puis recomposé et réorganisé en deux ouvrages: le Shang Han Lun et le Jin Kui Yao Lue. Ils constituent avec le Huang Di Nei Jing, le Nan Jing et le Shen Nong Ben Cao Jing, les quatre grands classiques de la médecine chinoise (中医四大经典).

 

Le Shang Han Lun et le Jin Gui Yao Lue sont sans conteste les œuvres les plus importantes de la pratique médicale chinoise. C'est ces œuvres qui, de par la pertinence de leur diagnostic et de leurs traitements, ont permis le développement qu'a connu la médecine chinoise au cours des siècles.

 

Aujourd'hui encore, l’œuvre de Zhang Zhongjing reste la pièce maîtresse de la maîtrise du diagnostic et de la prescription classique (经方), et la clé de voute de la médecine interne. Les médecins les plus renommés s’y réfèrent et il ne fait aucun doute que tout médecin qui prescrit les Jingfang (formules classiques) selon les méthodes de Zhang zhongjing bénéficie de la plus haute réputation car c’est inévitablement à cet endroit qu'il obtient les résultats cliniques les plus efficaces et les plus probants.