Expériences du traitement de la toux du Dr Hú Xī-shù (胡希恕)

 

胡希恕中国百年百名中医临床家丛书
作者 :冯世纶主编

 

Traduction : Thomas van Gelder

 

 


 

Les principales causes de la toux sont le Tan Yin. Pour la traiter, il faut réchauffer, transformer et faire descendre l'inversion.

 

Les prescriptions pour soigner la toux sont très nombreuses, on peut même dire innombrable. Cependant, la prescription que Dr Hu utilise le plus souvent est Ban Xia Hou Po Tang. La principale raison à cela est que la toux, dans le Jing Kui Yao Lue, est exposée dans un article spécialisé pour le Tan Yin. Il est dit que le Tan Yin et la toux ont une relation étroite, dans beaucoup de cas la toux est causé par le Tan Yin qui attaque en haut, le Qi Ni empêche alors la descente. Pour le traitement du Tan Yin, l’article du Jing Kui Yao Lue – Tan Yin Ke Sou Bing donne « Pour les maladies de Tan Yin, il faut harmoniser avec des produits tièdes ». Ceci est un principe important dans le traitement du Tan Yin, ainsi que dans le traitement de la toux. Sous la direction de ce principe, si en plus on choisit la prescription adéquate, le résultat se montrera très efficace.

 

Cas clinique n°1:

Mme Huang, femme, 38 ans, patient n°67951.

Première visite le 12.02.1966 : Depuis une semaine le patient a de la toux, avec glaires blanches, démangeaison de la gorge, oppression de la poitrine, bouche sèche sans envie de boire, distension de la zone latérale thoracique, un certain nombre de doses d'une décoction a été donné sans efficacité, l'enduit lingual est blanc épais et gras, le pouls est Hua (glissant) et Xi (fin). Ce syndrome est de la catégorie du Tan Yin qui attaque vers le haut. Le Poumon perd sa fonction de diffusion descente. Le traitement consiste à réchauffer, favoriser la transformation, et faire descendre l'inversion, avec Ban Xia Hou Po Tang modifié.

 

Prescription:

Ban Xia 12g, Hou Po 9g, Fu Ling 12g, Zi Su Zi 9g, Ju Pi (Chen Pi) 15g, Xing Ren 9g, Jie Geng 9g, Sheng Jiang 9g

 

Résultats : Après 2 doses, la toux s'est arrêtée.

 

Originellement dans le Jin Kui Yao Lue – Fu Ren Za Bing, Ban Xia Hou Po Tang traite les symptômes de « Sensation d'un morceau de viande rôtie [coincé] dans la gorge chez la femme ». Dr Hu estime que la prescription est issue de Xiao Ban Xia Jia Fu Ling Tang auquel est ajouté Hou Po et Zi Su Ye. Cette formule est utilisée pour la plénitude de la poitrine, l'obstruction de la gorge et la toux causés par le Tan Yin qui noue le Qi, elle réchauffe et transforme le Tan Yin, fait descendre l'inversion et corrige le Qi. Ce patient a une toux qui est provoquée par le Tan Yin. Par conséquent, la prescription donnée correspond au syndrome, et est très efficace. La formule contient Zi Su Ye, Dr Hu utilise souvent Zi Su Zi. S'il y a un syndrome Biao évident, on peut ajouter Zi Su Ye en plus, ou selon le syndrome, on peut la combiner avec Gui Zhi Tang ou Ma Huang Tang. S'il y a des manifestations évidentes de Chaleur, on peut ajouter Sheng Shi Gao. S'il y a une toux ancienne évidente avec des mucosités-Yin froides, mais un syndrome Biao qui n'est pas évident, on peut utiliser Ling Gan Wu Wei Jiang Xin Xia Tang.


 

La surpression du Tan Yin de longue date se transforme souvent en Chaleur. Il faut distinguer la fausse-Chaleur du vrai-Froid.

 

En clinique, on peut voir beaucoup de patients avec de la toux prendre beaucoup de médicaments mais les symptômes ne s'améliorent pas, voire même empirent. Une des causes principales est qu'il faut clairement distinguer le Froid de la Chaleur. En examinant le traitement du cas n°2, on peut clarifier ce problème.

 

Cas clinique n°2 :

M. Li, homme, 63 ans, patient n°156679

Première visite le 04.01.1966 : Toux avec crachat de glaires jaune-blanche depuis 4 mois. Depuis le mois d'octobre le patient a de la toux avec des glaires et une douleur de la gorge. Il suit un traitement depuis ce moment là. La toux n'a pas réduit, mais au contraire, le patient a en plus de la dyspnée. Le patient est très soigneux, il a apporté tous les traitements qu'il prend. La prescription principale est Sang Xing Tang modifié. Le patient a lui-même dit qu'il a pris plus d'une livre (500g) de Chuan Bei Mu.

 

Symptômes actuels : toux, glaires jaune-blanche abondantes, agitation du coeur (xin fan 心烦) et plénitude de la poitrine, crainte du froid dans le dos, bouche sèche avec désir de boire, mais gène à l'estomac après avoir bu, enduit jaune gras, pointe de la langue rouge, pouls Xian (en corde) Hua (glissant) et Xi (fin).

 

Dr Hu a prescrit Xiao Qing Long Jia Shi Gao Tang :

Ma Huang 9g, Gui Zhi 9g, Xi Xin 6g, Gan Jiang 6g, Bai Shao 9g, Zhi Gan Cao 9g, Wu Wei Zi 9g, Ban Xia 15g, Sheng Shi Gao 45g

 

A la fin de la prescription, on demanda à Dr Hu, s'il convenait de donner des produits chauds alors que ce patient avait des manifestations évidentes de chaleur. Il répondit : « Le patient a pris beaucoup de produits qui clarifie la Chaleur et les symptômes sont devenus de plus en plus sévères. Ceci montre donc que les produits ne s'adressent pas au syndrome. En constatant à nouveau ses symptômes actuels, il y a crainte du froid dans le dos, gène épigastrique après avoir bu de l'eau, on perçoit qu'il y a rétention des mucosités-Yin à l'interne. Cette rétention de mucosités-Yin froides à l'interne a été traité en utilisant des produits amers et froids pour clarifier la Chaleur et transformer le Tan, le Tan non seulement ne part pas, au contraire, dû à la blessure du Yang du corps le Tan Yin augmente. Le Tan Yin devenant plus sévère, il stagne avec le temps, se tranforme en Chaleur et attaque le coeur et la poitrine, c'est pourquoi il y a agitation du Coeur et plénitude de la poitrine. Si on ne traite pas le Tan Yin, la Chaleur ne s'en va pas, et la toux ne se calme pas. La cause de ce type de syndrome, où il y a montée de Chaleur, est la simultanéité du Froid externe et des mucosités-Yin internes. Avec Xiao Qing Long Jia Shi Gao Tang, on traite le syndrome. L'utilisation de Xiao Qing Long Tang libère la Surface et chasse les mucosités-Yin pour traiter la racine. L’utilisation de Sheng Shi Gao clarifie la Chaleur qui monte pour traiter la branche. Pour savoir si il y a efficacité ou non, encore faut-il voir le résultat après le traitement. »

 

Résultats : Après 3 doses, l’agitation dans le coeur et la plénitude de la poitrine ont diminué, les crachats de glaires jaunes ont légèrement diminué, et la sécheresse de la bouche a diminué. L’enduit lingual est blanc et légèrement gras. Xi Xin et Gan Jiang ont été augmenté à 9g, Sheng Shi Gao a été diminué à 30g, et le traitement a continuer pour 6 doses. Après quoi, la crainte de froid dans le dos est partie, et les crachats de glaires ont légèrement diminué, et n’étant plus jaunes, Sheng Shi Gao a été retiré. Le traitement a ensuite continué sur 12 doses jusqu’à ce que la maladie soit résolue.

 
 

Le Froid externe et les mucosités-Yin internes attaquent souvent ensemble. Il faut en même temps libérer la Surface et expulser les mucosités-Yin.

 

Pour un malade qui a une toux chronique, Dr Hu démarre avec Xiao Qing Long Tang Jia Fu Ling. Un médecin en formation lui demanda un jour : « Quel est le type de toux de ce patient, l’atteinte externe ou la blessure interne ? » Dr Hu lui dit seulement: « Ce patient a une toux de type externe par le Froid et interne par les mucosités-Yin, avec Xiao Qing Long Tang Jia Fu Ling, on traite le syndrome. » La fin du traitement du cas ci-dessus se combine à cette base, et permet le traitement du Froid externe et des mucosités-Yin internes. Il faut souligner que Zhang Jing Yue divisait la toux en deux catégories, l’atteinte externe et la blessure interne. C’est une division théorique. Dans la réalité clinique, ces deux catégories existent souvent simultanément. La blessure interne provoque l’atteinte externe, et l’atteinte externe conduit à la blessure interne. Par conséquent, dans la pratique clinique, il n'est pas nécessaire d’examiner à fond si c'est l’atteinte externe ou la blessure interne. Il suffit de regarder les symptômes spécifiques, faire la différentiation des syndromes pour sélectionner le traitement. Le fait de subdiviser la toux en deux grandes catégories, l’atteinte externe et la blessure interne, est, pour les débutants et ceux qui n’ont pas d’expérience clinique, une classification facile à retenir, mais les applications cliniques posent souvent quelques problèmes. Dès qu'on voit un patient avec de la toux, on peut très nettement séparer l’atteinte externe de la blessure interne, le traitement aussi peut être séparé en la diffusion et la libération de la tonification et du soutien, mais souvent on oublie qu'il faut traiter ces syndromes simultanément. C’est ce qui fait que l'état de la maladie ne s'améliore pas pendant longtemps. Le cas clinique n°3 expose justement ce problème.

 

Cas clinique n°3

Mme Xia, femme, 32 ans, patient n°106421

Première visite le 07.01.1966 : Depuis 3 ans, chaque année en hiver et au printemps, la patiente a de la toux. Cette fois, la toux dure depuis déjà 2 mois. Avant les médecins ont prescrit San Ao Tang et Xing Su San modifiés, sans effet. Puis ils ont prescrit plus de 20 doses de Zhi Sou San modifié, toujours sans effet. Ils ont ensuite utilisé Er Chen Tang et San Zi Yang Qing Tang modifiés, sans améliorations evidentes. Les symptômes actuels sont : toux avec glaires blanches fluides en grande quantité, crainte du froid dans le dos, membres froids, bouche sèche sans désir de boire, oppression de la poitrine, distension et plénitude de l’épigastre, inappétence, selles molles, enduit lingual blancglissant, corps de la langue sombre, pouls Chen (profond) Xian (en corde) et Xi (fin).

 

Dr Hu a prescrit :

Ma Huang 9g, Gui Zhi 9g, Bai Shao 9g, Xi Xin 9g, Gan Jiang 9g, Zhi Gan Cao 9g, Wu Wei Zi 12g, Ban Xia 15g, Fu Ling 12g

 

Résultats: Après 3 doses, l’oppression de la poitrine et les crachats de glaires blanches ont diminués. Après les 6 doses suivantes, la toux s’est clairement atténuée. Deux semaines après ceci, la toux s’est arrêtée, et les autres symptômes ont aussi disparu.

 

A la fin du traitement, Dr Hu a souligné qu'une fois encore c’est le principe pour soigner le Froid externe et les mucosités-Yin interne. Ce principe, déjà souligné à plusieurs reprises, explique l’utilisation de Gui Zhi Qu Shao Yao Jia Fu Ling Bai Zhu Tang, Xiao Qing Long Tang, etc. pour traiter ce syndrome. Autrement dit, ce cas est aussi du Froid pathogène à la surface et des Shui Yin à l'interne. Les Shui Yin ont cessé de circuler à l'interne, il y a donc blocage à l'interne. La surface aussi n’expulse pas, car il ne peut pas bénéficier des Liquides de l'interne. Il ne peut donc pas se libérer. Si on force la sudorification pour fortement diffuser la surface, cela va agiter les mucosités-Yin à l'interne, ce qui va transformer le syndrome de multiples façons. Si on ne favorise que l’écoulement de l’Eau, alors on fait entrer le Pathogène à l'interne. Cela équivaut à accueillir l’envahisseur et fermer la porte derrière lui, conduire le loup-garou dans la pièce. Dans cette situation, il faut seulement avoir une formule pour libérer la surface et en même temps utiliser des produits pour faire s'écouler de l’Eau et expulser les mucosités-Yin. C'est ainsi qu'on pourra avoir l'effet désiré du traitement du Li et du Biao. Dans le traitement, la prescription utilise Ma Huang, Gui Zhi, Bai Shao, Zhi Gan Cao pour faire la sudorification et chasser le pathogène. Ban Xia, Gan Jiang, Wu Wei Zi, Fu Ling expulsent le Froid et chassent les mucosités-Yin internes. Alors le Biao est libéré et les mucosités-Yin au Li partent, et donc, la toux se règle d’elle-même.

 
 

La toux sèche n’est pas forcément sans glaires. Transformer les glaires et faire descendre le Qi est la méthode pour arrêter la toux.

 

Dans la pratique clinique, on voit souvent un certain nombre patients avec de la toux sèche. Dr Hu donne néanmoins des produits pour transformer le Tan et faire descendre le contraire, avec par exemple, Ban Xia Hou Po Tang, Ling Gan Wu Wei Jiang Xin Xia Xing Tang, etc. La toux peut ainsi s’arrêter très rapidement. On peut s’étonner et se demander : « Dans beaucoup de cas, la toux sèche c’est une déficience du Yin ou un Feu prospère, le traitement devrait consister à nourrir le Yin ou clarifier la Chaleur et faire descendre le Feu. Pourquoi au contraire traiter de cette façon ? » Dr Hu explique : « Ce sont des traitements directs (正治) et non des traitements inverses (反治). » C'est à partir des observations cliniques qu'on expose ses expériences de traitement : il y a beaucoup de toux sèches chez les patients, ils prennent des médicaments mais après plusieurs mois il n’y pas guérison. On observe brièvement le cas, on fait la différenciation des syndromes et on parle de Feu du Poumon, de Feu du Foie ou de déficience du Yin. On traite avec Huang Qin, Shan Zhi Zi, Sheng Di, Zhi Mu, Bei Mu, mais le traitement est long et sans effet. Quel est la raison à cela ? En fait, la raison est très simple. La différenciation des syndromes en vue du traitement en médecine chinoise, c’est la différenciation de l’ensemble du corps, ce n’est pas fondé sur un symptôme isolé. Le Tan Yin attaque en haut et provoque la toux, c'est une des causes principales de la toux-dyspnée, et donc les glaires expectorées sont une des bases de la différenciation du syndrome. Cependant, ce n’est pas le seul symptôme. La médecine chinoise décrit le Tan Yin comme étant un concept très vaste. Les cas sans glaires et sans toux sont très nombreux. Les cas de toux sans glaires sont aussi très nombreux. L’essentiel c’est d’observer l’ensemble et de différencier les syndromes. Dans le cas suivant, on peut le voir clairement.

 

Cas clinique n°4

Mme Huang, femme, 38 ans, patient n°67951.

Première visite le 12.02.1966 : Toux sèche et démangeaison de la gorge depuis plus d'un mois. La patiente a commencé par prendre Zhi Sou San modifié, puis Sang Xing Tang modifié, Mai Men Dong Tang modifié, etc. La toux ne s’est non seulement pas améliorée mais au contraire est devenu de plus en plus sérieuse. Il y a maintenant : toux sèche, démangeaison de la gorge, bouche sèche sans désir de boire, éructation, oppression de la poitrine, selles pâteuses-molles 1 à 2 fois par jour, enduit lingual blanc épais gras, pouls Hua (glissant) et Xi (fin).

 

Ling Gan Wu Wei Jiang Xin Xia Tang modifié a été prescrit :

 

Fu Ling 12g, Xi Xin 6g, Wu Wei Zi 12g, Ban Xia 15g, Zhi Gan Cao 6g, Chen Pi 15g, Sheng Jiang 9g, Xing Ren 9g, Ku Jie Geng 9g, Zhi Pi Pa Ye 9g

 

Résultats: Après une dose, la toux a diminué. Après 3 doses la toux a cessé.

 

Cette patiente a une toux sèche, une démangeaison de la gorge, la bouche sèche. Ces quelques symptômes sont souvent vus pour une Chaleur du Poumon, un Feu du Foie ou une déficience du Yin. Mais ici la patiente n’a pas de désir de boire, mais des éructations, de l’oppression de la poitrine, des selles molles-pâteuses clairsemée, un enduit lingual blanc épais et gras, un pouls Hua (glissant), etc., tous ces symptômes indiquent un syndrome de Tan Yin. La principale raison de la toux sèche, c’est le Tan Yin qui attaque le Poumon. Le Poumon perd alors sa fonction de diffusion-descente. Alors que la bouche sèche et les démangeaisons de la gorge, c’est le Tan Yin qui obstrue les Jin Ye qui ne peuvent alors plus soutenir le haut. Pour traiter ce type de toux sèche, utiliser des produits amers froids pour clarifier la Chaleur et des produits doux froids pour nourrir le Yin ne ferait que rendre l’obstruction par le Tan Yin plus sérieuse, et le Tan Yin devenant plus sérieux attaquerait aussitôt en haut. Le traitement serait alors de plus en plus lourd, et cela retarderait la guérison. Alors qu'en traitant le Tan Yin, et en accordant la prescription au syndrome, après 3 doses on recouvre la santé.

 
 

Lorsque la diffusion du Poumon et la transformation du Tan sont tous sans effets. L'harmonisation et la libération de Shao Yang établissent un exploit étonnant.

 

Beaucoup de cas de toux sont causés principalement par le Tan Yin qui attaque en haut, le Poumon perdant alors sa fonction de diffusion-descente. Par conséquent, diffuser le Poumon et transformer le Tan est la méthode principale. Cependant, parfois, en traitant selon cette méthode, les effets du traitement sont peu satisfaisants. Il faut analyser les causes, qui sont principalement un diagnostic différentiel inexact, et la prescription qui ne correspond pas au syndrome. Chez certains patients qui ont de la toux, le pathogène n'est ni à l'externe ni à l'interne, mais plutôt au mi-externe mi-interne. Si, dans cette sorte de toux, on fait la diffusion du Poumon et la transformation du Tan, la libération du Biao et la transformation des mucosités-Yin, biensûr qu'on ne peut pas voir d'effet. Mais par la méthode d'harmonisation et de libération du Shao Yang on peut cependant avoir un guérison rapide. Cela est clairement mentionné dans le Shang Han Lun, comme dans l'article 96 : « Dans le Shang Han ou le Zhong Feng qui dure depuis cinq ou six jours, et qu'il y a alternance de crainte du froid et d'effusion de chaleur, que le patient souffre de plénitude de la poitrine et des hypochondres, d'un comportement taciturne sans désir de boire ou de manger, d'agitation dans le Coeur (xin fan 心烦) et de nausées fréquentes, ou d'agitation dans la poitrine sans nausées, ou de soif, ou de douleurs dans l'abdomen, ou d'amas et de dureté sous les hypochondres, ou de palpitations sous le coeur avec dysurie, ou d'absence de soif avec fièvre basse, ou de la toux, alors Xiao Chai Hu Tang gouverne. ». « ou de la toux » apparait souvent dans le syndrome de Xiao Chai Hu Tang, et n'est ici certainement pas la maladie de la toux, mais la combinaison du syndrome typique de Xiao Chai Hu Tang à la maladie de la toux. Il serait alors approprié d'utiliser Xiao Chai Hu Tang pour traiter cette sorte de toux. Dans ce cas, Dr Hu utilise souvent la base de cette prescription pour traiter la toux.

 

Cas clinique n°5

Mme He, femme, 34 ans, patient n°493816

Première visite le 12.03.1965 : Toux par intermittence depuis 2 ans. Il y a 2 ans, la patiente a attrapé un rhume puis a contracté la toux. La toux est présente les 4 saisons. Elle s'aggrave en hiver et s'atténue en été. Elle s'exprime de manière paroxystique, le matin a 10h, l'après-midi à 15-16h et le soir à 20h. Le mois dernier, la patiente a été dans un hopital de médecine chinoise, des prescriptions de pharmacopée de plus de 30 doses lui ont été prescrit (avec beaucoup de produits qui diffuse le Poumon et transforme le Tan, tels que, Xing Ren, Jie Geng, Qing Ban Xia, Gua Lou, Pi Pa Ye, Qian Hu, etc.), toutes sans effet. Actuellement, il y a toux et crachat de glaires mousseuses, nausées, gorge sèche, pas de transpiration, distension et plénitude des hypochondres, langue rouge, enduit fin blanc, pouls Xian (en corde) et Hua (glissant). Antécédents médicaux : en 1962, a contracté la tuberculose.

 

Dr Hu a prescrit Xiao Chai Hu Tang modifié :

 

Chai Hu 9g, Dang Shen 9g, Ban Xia 9g, Huang Qin 9g, Da Zao 4 pièces, Zhi Gan Cao 6g, Sheng Jiang 9g, Jie Geng 6g, Bai Shao 6g

 

Résultats : Après 6 doses, la toux a diminué. Après cela, Bai Shao a été retiré, et on a ajouté : Zhi Shi 6g et Sheng Long Mu (Long Gu et Mu Li) 12g chacun. Après 6 doses, la distension et plénitude des hypochondres a cessé. Après cela, Ban Xia Hou Po Tang modifié a été prescrit, et après 10 doses, la toux s'est arrêtée.

 

Particularité de ce cas : La toux se présente régulièrement. Il y a distension et plénitude des hypochondres, nausées, gorge sèche. Il y a un syndrome Shao Yang, ce qui explique que le pathogène de la toux n'est ni à l'externe, ni à l'interne, mais est au mi-externe mi-interne. Cela explique aussi que c'est une toux ancienne. Le Qi de l'Estomac et le Wei Qi sont en Vide. Utiliser seulement des produits pour diffuser le Poumon et transformer le Tan ne permet pas de chasser le Pervers externe. On doit utiliser Dang Shen, Ban Xia, Sheng Jiang, Da Zao, Gan Cao, pour tonifier le Centre et renforcer le Wei, alors seulement on peut expulser le pathogène vers l'extérieur, et une fois le pathogène parti, la toux se règle d'elle-même.

 

 

En somme, on trouve ci-dessus 5 cas cliniques et 5 prescriptions qui présentent la principale expérience de Dr Hu dans le traitement de la toux. Les prescriptions selon la différentiation des syndromes et les méthodes utilisées dans le traitement de la toux de Dr Hu sont très nombreuses. Il y a par exemple Gui Zhi Jia Hou Po Xing Zi Tang, Ma Xing Shi Gan Tang, Sang Ju Yin, Ma Xing Yi Gan Tang, Xie Xin Tang, Mai Men Dong Tang, Ling Gan Wu Wei Jiang Xin Xia Xing Da Huang Tang, etc. Quel que soit le syndrome que l'on rencontre, il faut utiliser les prescriptions qui traite ce syndrome, et ne pas se limiter à « une formule, une méthode ».